Prendre un RDV
Accueil / Blog / Combien coûte un bypass en 2023 ?
prix-d'un-bypass

Combien coûte un bypass en 2023 ?

28 février 2023 - par Sophie

Le bypass gastrique est une chirurgie bariatrique ou chirurgie de l’obésité modifiant l’anatomie du système digestif. Elle se réserve aux personnes en surcharge pondérale pour qui les régimes alimentaires combinés au sport ne suffisent plus pour maigrir. C’est une intervention de plus en plus plébiscitée en France. Cependant, beaucoup en ignorent le principe et surtout, l’investissement que cela requiert. Si le sujet vous intéresse, zoom sur ce qu’est le bypass et combien coûte-t-il en 2022 ? 

Le bypass gastrique : c’est quoi ?

Étant une chirurgie de l’obésité, le bypass gastrique ou court-circuitage gastrique s’adresse principalement aux adultes et aux adolescents de 18 à 60 ans.  souffrant d’une obésité cliniquement sévère. En effet, pour qui les autres recours d’amaigrissement se sont soldés sur un échec. L’IMC (indice de masse corporelle) du patient doit être supérieure à 40 ou bien se situer entre 35 et 40 en association avec des complications en lien avec l’obésité. Il peut s’agir d’un diabète, d’une hypertension artérielle, d’une apnée du sommeil sévère, d’une arthrose ou de maladies métaboliques.

Le bypass est une technique de chirurgie bariatrique mixte combinant un rétrécissement de la taille de l’estomac à la mise en place d’un dispositif de dérivation par suture dans le tube digestif. Il permet de réduire la quantité d’aliments ingérés et assimilés du corps en allant directement de la poche gastrique créée à la partie moyenne de l’intestin grêle. Ainsi, le corps commence à perdre du poids avec le temps, et ce, de manière accélérée. C’est une modification définitive de l’anatomie digestive qui, exceptionnellement, est réversible. Il se décline en deux techniques : le bypass en O et le bypass en Y. 

Cette méthode d’amaigrissement s’accompagne obligatoirement d’une préparation préopératoire et d’un programme de suivi diététique de 1 an postopératoire. 

Le bypass en 0

Le bypass gastro-jéjunal BPGO (bypass oméga, bypass O, bypass gastrique Loop ou mini bypass de ses autres appellations) associe la restriction et la malabsorption gastrique. C’est une technique récente consistant à créer une poche gastrique reliée directement à l’intestin grêle. Cela permet de perdre 70 à 80 % de l’excès pondéral en 2 ans. Il offre des résultats étonnants dans l’amélioration du diabète de type 2. Il est bien plus réversible que le bypass en Y et s’avère plus facile à mettre en œuvre avec une durée d’intervention de 45 minutes à 1 heure. Par contre, il contraint à une supplémentation vitaminique à vie. En effet, il peut générer des carences nutritionnelles protéiques et des reflux biliaires pouvant nécessiter un basculement en bypass en Y. 

Le bypass en Y

Le bypass de Roux-en-Y BPGY est la technique de court-circuitage gastrique la plus ancienne, la mieux évaluée et la plus pratiquée. Associant également une restriction et une malabsorption. Elle consiste à créer une petite poche gastrique à part entière de 60cc environ. Celle-ci est reliée à l’intestin grêle par dérivation des premières anses des intestins. Cette technique gratifie d’une perte de plus de 50 % du surplus pondéral. Elle promet une perte de 60 à 80 % de l’excès pondéral en 12 à 18 mois. Le bypass en Y offre une rémission de diabète de type 2 dans 70 % des cas. 

Le prix des interventions

En Y ou en O, un bypass coûte en moyenne 900 à 2 000 euros dans les CSO (centres spécialisés en obésité) et les hôpitaux publics. Éventuellement, ce coût peut grimper jusqu’à 5 000 euros, voire plus dans les cliniques privées au vu des dépassements d’honoraires et des tarifs libres. On doit principalement ces différences de prix d’un bypass à la complexité de l’intervention, du poids du patient, de la durée d’hospitalisation, des honoraires du chirurgien et de l’anesthésiste ainsi que de la renommée de l’établissement public ou privé. 

Le tarif d’un bypass inclut notamment les frais en lien avec l’opération, les frais d’hospitalisation, le suivi postopératoire, les dépassements d’honoraires du praticien et de l’anesthésiste et le coût d’une éventuelle chirurgie réparatrice après la perte de poids. 

Les remboursements du bypass en 0 et du bypass en Y

Considéré comme une chirurgie réparatrice, le bypass en Y est une intervention remboursée par l’Assurance maladie depuis mars 2005 compte tenu du fait qu’elle est validée par la Haute Autorité de Santé (HAS).

En revanche, il en va autrement pour le bypass en O. La HAS a certaines réserves vis-à-vis de cette technique. De son point de vue, un bypass en O réalisé avec une anse de 150 ou de 200 cm n’est pas une pratique valide et ne peut donc constituer une alternative au BPGY. De ce fait, la HAS ne préconise pas le remboursement du bypass en O par l’Assurance maladie. 

Remboursement par la sécurité sociale

Comme la gastroplastie, le remboursement par la Sécurité sociale du bypass se fait à hauteur de 70 %. C’est suivant le tarif de base BRSS (base de remboursement par la Sécurité sociale) qui est de 562,95 € ou de 591,31 € suivant l’approche chirurgicale appliquée. Cela concerne principalement les frais de l’acte chirurgical et de l’hospitalisation. 

Pour bénéficier du remboursement par l’Assurance maladie, il faut l’accord préalable du médecin conseil. Seul celui-ci est habilité à soumettre une demande d’entente préalable à la Sécurité sociale. 

Est aussi requise comme condition la réalisation de l’intervention dans un des 37 centres conventionnés ou CSO sélectionné par l’Agence Régionale de Santé en France. 

Remboursement par la mutuelle

Total ou partiel, le remboursement par la mutuelle pour un bypass peut se faire à hauteur de 200 à 400 % du tarif de convention de la Sécurité sociale. Cela dit, la combinaison du remboursement à 100 % de la CPAM (Caisse primaire de l’Assurance maladie) avec celui des mutuelles complémentaires est souvent bien plus intéressante. Étant donné, qu’elle permet généralement de couvrir le coût total de cette chirurgie de l’obésité. Cela permet de bénéficier d’une prise en charge totale des frais de l’intervention. Mais aussi, les frais d’hospitalisation et du suivi (coachings nutritionnels, psychothérapie et suivi diététique). Il est possible également d’inclure les dépassements d’honoraires du praticien et de l’anesthésiste. 

Remboursement par la CMU

Le remboursement par la CMU d’un bypass est généralement total suivant la base tarifaire établie par la Sécurité sociale. C’est sous la condition d’une prise en charge par l’Assurance maladie et d’une opération réalisée dans un hôpital public.

Tableau récapitulatif des prix des bypass

Type de bypassPrix
Bypass en YÀ partir de 1 200 euros
Bypass en OÀ partir de 900 euros

[Sassy_Social_Share]
Articles Similaires
chirurgie-bariatrique
Quelle chirurgie bariatrique choisir ?
22 février 2023 - par Sophie

L’alimentation trop riche et le manque d’activités physiques sont principalement les causes de l’obésité. Aujourd’hui, le surpoids touche 13 % de la population mondiale. Sans traitement adéquat, il peut entraîner des maladies cardiovasculaires, des cancers, une hypertension artérielle et le diabète. La chirurgie bariatrique constitue ainsi une option pour perdre du poids rapidement. Toutefois, il […]

perdre-du-poids-bypass
Perdre du poids avec un bypass
3 février 2023 - par Sophie

Le bypass fait partie des chirurgies de l’obésité. Ce procédé est le mieux connu, le plus ancien et le plus confortable pour le patient. Qu’en est-il exactement ? Qu’est-ce qu’un bypass gastrique ? Le bypass gastrique figure dans la liste des chirurgies bariatriques en vue de diminuer la quantité d’aliments ingérés et d’amoindrir leur assimilation par l’organisme. […]