Prendre un RDV
Accueil / Blog / Comment se déroule la pose d’un anneau gastrique ?
pose-d'un-anneau-gastrique

Comment se déroule la pose d’un anneau gastrique ?

28 juin 2023 - par Sophie

La gastroplastie ou la pose d’anneau gastrique est une technique de chirurgie bariatrique (chirurgie de l’obésité) réversible qui se déroule en plusieurs étapes. Elle consiste à stimuler la perte de poids par la réduction du volume de l’estomac à la taille d’une petite poche afin d’amoindrir la quantité d’aliments que le corps peut ingérer. 

Anneau gastrique : préparation préopératoire

La pose d’un anneau gastrique requiert une longue phase préparatoire qui peut s’étaler sur plusieurs mois avant l’intervention. En général, elle débute au moins 6 mois avant l’intervention.
En amont, notez qu’elle s’adresse exclusivement aux personnes adultes présentant un cas d’obésité massive (IMC supérieure ou égale à 40) ou une obésité sévère (IMC supérieure ou égale à 35) couplée à une ou plusieurs complications pouvant être soulagées par ce recours chirurgical (hypertension, diabète, troubles articulaires, apnées du sommeil, etc.).
Cela dit, une équipe médicale pluridisciplinaire (chirurgien bariatrique, nutritionniste ou diététicien, psychologue, anesthésiste, etc.) se chargera de vérifier l’éligibilité du patient par divers examens :

  • prises de sang ;
  • endoscopie œsogastroduodénale ;
  • radiographies ;
  • évaluation de la fonction respiratoire et cardiaque ;
  • test de grossesse ;
  • bilan bucco-dentaire ;
  • etc.

Le but est d’établir un bilan de santé visant à identifier les éventuelles pathologies (carences nutritionnelles et vitaminiques, hypertension, diabète de type 2, hypercholestérolémie, problèmes cardiaques, apnées du sommeil et autres troubles respiratoires ou articulaires). Ces entrevues viseront aussi à établir un résumé des habitudes alimentaires et de l’activité physique du patient. Enfin, il faudra réaliser un bilan psychologique et prévoir une prise en charge auprès d’un psychothérapeute.

Cette phase préparatoire est capitale pour garantir la pleine réussite de l’opération et pour minimiser les complications postopératoires. Elle permet à l’équipe en charge si la pose d’anneau gastrique est faisable ou non. Si les résultats des bilans s’avèrent suffisants, les médecins et le patient peuvent s’accorder sur une date d’intervention.

Déroulement de la pose de l’anneau gastrique

Une gastroplastie se pratique usuellement par cœlioscopie, mais éventuellement par laparotomie (incision au niveau de l’abdomen). Réalisée le plus souvent en ambulatoire, elle dure en moyenne 1 heure. L’intervention en elle-même s’effectue sous anesthésie générale.

Pour ce qui est du déroulement, l’anneau gastrique dégonflé passe par des passages de 5 à 10 mm incisés avec de fins instruments à l’arrière de l’estomac, au niveau de sa partie supérieure. À travers cette voie, celui-ci est fixé autour de l’estomac et est relié à un boîtier placé sous la peau. Ce boîtier sert à directement gonfler, resserrer ou desserrer l’anneau. Le chirurgien va ensuite placer un tube de calibration dans l’estomac et gonfler l’extrémité pour obtenir un réservoir de 20CC. Il ferme l’anneau sous le réservoir en prenant soin de former une poche gastrique. Il fixe l’anneau via des fils pour éviter qu’il ne bouge. Enfin, il effectue une ablation du tube et termine l’intervention.

Il est à noter que l’anneau gastrique n’est gonflé qu’après l’opération, durant une consultation. Cela se fait en piquant son boitier de gonflement/dégonflement.

Suivi postopératoire de l’anneau gastrique

Après la pose de l’anneau gastrique, le patient devra se plier à un suivi rigoureux à plusieurs niveaux. Cela garantira la réussite de l’opération, mais surtout limitera les risques de complications et d’effets secondaires ainsi que de reprise de poids.

Les suites opératoires

Après l’intervention, le patient devra rester à l’hôpital 2 à 3 jours. Ce temps d’hospitalisation permettra à l’équipe médicale de faire face aux possibles complications postopératoires comme les infections et les hémorragies.
Le patient devra prévoir un arrêt de travail d’au moins 2 semaines. Pour les douleurs postopératoires, le médecin lui prescrira des antalgiques.

Les complications de l’anneau gastrique

Pour réduire les risques de phlébite (caillot dans les veines) et d’embolie pulmonaire, des piqûres fluidifiant le sang et le port de bas de contention peuvent s’avérer utiles après l’opération. À la sortie de l’hôpital, il faudra porter une attention particulière à certains symptômes (douleurs au ventre, essoufflements, fièvre, saignements anaux, vomissements fréquents ou douleurs aux épaules) et prévenir son chirurgien ou médecin traitant. Il existe aussi des complications mécaniques qui peuvent survenir plus tard, dont ;

  • des problèmes découlant de la présence du boitier sous-cutané (infections, déplacement du boitier générant des douleurs ou une rupture du tube le reliant à l’anneau) ;
  • un glissement de l’anneau avec une dilatation de la poche gastrique pouvant générer d’importants vomissements et parfois même une impossibilité de s’alimenter ;
  • des troubles de l’œsophage de type reflux et œsophagite ;
  • des lésions gastriques résultant de la présence de l’anneau

L’alimentation après une gastroplastie

15 jours suivant l’opération, on préconise une alimentation semi-liquide sous la forme de purée. Petit à petit, il faudra réintroduire les aliments solides en prenant soin d’ingérer une quantité minime, de manger lentement et d’éviter de boire à chaque repas. On bannira aussi entre deux repas. Il faudra bien mâcher et arrêter de manger dès qu’on atteint la sensation de satiété.

Le suivi postopératoire

Il s’agit d’un suivi réalisé auprès de l’équipe pluridisciplinaire et avec le médecin traitant. On s’en tiendra à au moins 4 consultations la première année avec chaque membre de l’équipe puis au moins 1 consultation par an. Chez les femmes, la grossesse est à proscrire durant la première année postopératoire.

Ce suivi vise notamment à évaluer la perte de poids rapide enregistrée, à garder un œil sur l’état de santé globale et à traiter les éventuelles complications ou carences nutritionnelles. Il consiste aussi à évaluer l’état psychologique du patient et à s’assurer qu’elle applique bien ses nouvelles habitudes alimentaires et activités physiques.

Les résultats attendus après la pose de l’anneau gastrique

En respectant scrupuleusement les prescriptions de l’équipe médicale et en se pliant au suivi postopératoire, la perte de poids se fait rapidement les premiers mois après l’opération. Cela peut aller jusqu’à 12, voire 18 mois après. Passé ce délai, la perte pondérale ralentit.

En moyenne, la pose d’anneau gastrique permet de se délester de 40 à 60 % de l’excès de poids. Cela équivaut à environ 20 à 30 kg pour un patient de taille moyenne avec un IMC de 40.

[Sassy_Social_Share]
Articles Similaires
tout-savoir-sur-anneau-gastrique
Tout savoir sur l’anneau gastrique
3 février 2023 - par Sophie

L’anneau gastrique ou gastroplastie est une technique visant à diminuer le volume de l’estomac par la pose d’un anneau dans sa partie haute. Cette méthode figure parmi les chirurgies de l’obésité dites restrictives pures. Elle permet une perte de poids rapidement. En effet, elle fait partie de l’une des meilleurs interventions pour perdre du ventre. […]

chirurgie-bariatrique
Quelle chirurgie bariatrique choisir ?
22 février 2023 - par Sophie

L’alimentation trop riche et le manque d’activités physiques sont principalement les causes de l’obésité. Aujourd’hui, le surpoids touche 13 % de la population mondiale. Sans traitement adéquat, il peut entraîner des maladies cardiovasculaires, des cancers, une hypertension artérielle et le diabète. La chirurgie bariatrique constitue ainsi une option pour perdre du poids rapidement. Toutefois, il […]