Prendre un RDV
Accueil / Blog / Les différentes techniques de sleeve
Les-différentes -techniques-de-sleeve

Les différentes techniques de sleeve

6 janvier 2023 - par Sophie

La sleeve gastrique ou gastrectomie longitudinale constitue une chirurgie bariatrique. Elle est dite restrictive vu qu’elle consiste à réduire la taille de l’estomac de 2/3 ou à hauteur de 80 %. Elle s’adresse à des patients adultes en situation d’obésité associée à une pathologie sévère qui ont besoin de perdre du poids et de changer d’habitudes alimentaires. Réalisée auprès des centres de chirurgie de l’obésité, cette opération s’exécute le plus souvent par cœlioscopie et éventuellement par laparotomie. Quelles différences entre ces deux techniques et dans quels cas devrait-on y recourir ?

Petit rappel sur la sleeve gastrectomie

Dite aussi « gastroplastie verticale calibrée avec résection gastrique » ou « gastrectomie longitudinale » dans le jargon médical, cette intervention chirurgicale digestive vise à combattre l’obésité. Elle consiste à réduire le volume de l’estomac chez le patient adulte sujet à une obésité morbide. Cette diminution se fait par ablation partielle de l’estomac à hauteur de 2/3 de sa taille. Elle vise à stimuler une baisse du taux de ghréline, l’hormone de l’appétit. Ainsi, le patient pourra atteindre la sensation de satiété plus rapidement et in fine, perdre du poids de manière considérable.

La sleeve gastrique concerne exclusivement les adultes de 18 à 60 ans, présentant une surcharge pondérale importante définie par un IMC ou indice de masse corporelle supérieur à 40 kg/m² ou une obésité sévère traduite par un IMC supérieur à 35 kg/m² associé à une pathologie comme le diabète de type 2, le HTA ou hypertension artérielle ou le syndrome d’apnée du sommeil. Elle est contre-indiquée aux personnes présentant des troubles psychologiques et un risque opératoire spécifique.

Comment se pratique la sleeve gastrique : les différentes techniques possibles

Avant tout, il faut savoir que la sleeve est une chirurgie qui se prépare pendant plusieurs mois. Elle se réalise sur une demande d’entente préalable adressée à la Sécurité Sociale et rédigée par le médecin traitant.

La procédure pour cette opération exige aussi en amont un bilan préopératoire incluant des consultations pluridisciplinaires avec le chirurgien, l’anesthésiste, le psychologue et le nutritionniste. L’intervention ne sera programmée qu’une fois que l’équipe médicale accordera sa validation. Dès lors, on pourra passer à l’opération proprement dite qui peut se faire de deux manières : à ventre fermé ou à ventre ouvert. 

Par cœlioscopieou laparoscopie

La sleeve gastrectomie par laparoscopie ou SGL demeure le recours le plus utilisé pour une gastrectomie longitudinale. Elle vise à réduire la poche de l’estomac de 60 à 85 %. Elle se pratique sous anesthésie générale et requiert une hospitalisation variant de 2 à 10 jours. Cette durée de séjour à l’hôpital peut s’allonger suivant les complications éventuelles constatées après l’opération.

L’intervention dure 1 heure à 3 heures selon le poids et les antécédents d’opération au niveau de l’abdomen du patient. Elle consiste à ouvrir la voie vers l’estomac par cœlioscopie ou laparoscopie. À l’aide d’instruments et d’une caméra miniaturisée introduits par des petites incisions de 5 à 15 mm réalisées au niveau du ventre. Les praticiens vont effectuer l’ablation de l’estomac de sorte que celui-ci adopte la forme d’un tube ou d’une manche. C’est une chirurgie mini-invasive qui aura pour but de couper et d’agrafer l’estomac sur une longueur d’environ 20 cm. L’opération a aussi pour but de se débarrasser de la partie incisée et exclue.

Par laparotomie

Il s’agit d’une méthode chirurgicale classique consistant à opérer le ventre ouvert. Elle requiert d’effectuer une grande incision au niveau de l’abdomen. C’est une technique peu utilisée dans le cadre d’une sleeve gastrique.

Elle doit se programmer avant l’intervention à proprement parler. Elle se pratique également en recours d’urgence par le chirurgien durant une opération par cœlioscopie. En effet, il arrive que des complications apparaissent lors de l’intervention, ce qui rend la laparotomie inévitable. La plupart du temps, on a affaire à des blessures accidentelles au niveau de gros vaisseaux, générant un saignement incontrôlable des organes proches (intestins, vessie, uretère) de la zone opératoire. Ces dernières sont favorisées par la complexité de la chirurgie ou par des circonstances anatomiques imprévues.

 

 

[Sassy_Social_Share]
Articles Similaires
la-sleeve
Ce qu’il faut savoir sur la sleeve
26 décembre 2022 - par Sophie

L’obésité touchant une partie de la population mondiale représente un grand danger pour la santé. Il existe plusieurs moyens plus ou moins efficaces de perdre du poids et parmi eux il y a la sleeve. Mise au point en 2005, cette technique a pour objectif principal de traiter les cas graves d’obésité. Zoom sur la […]

Les meilleures interventions médicales pour perdre du ventre en 2023
16 juillet 2021 - par Sophie

Avoir un corps harmonieux, une silhouette affinée est le rêve que caressent aussi bien les hommes que les femmes.