Prendre un RDV
Accueil / Blog / Liposuccion du ventre : quand faut-il l’envisager ?
homme-liposuccion-du-ventre

Liposuccion du ventre : quand faut-il l’envisager ?

31 mars 2023 - par Sophie

Désirez-vous vous débarrasser de vos bourrelets ? Rêvez-vous d’un ventre plat ? Pour cela, vous pouvez recourir à une liposuccion du ventre. Il s’agit d’un moyen radical et efficace pour dire adieu aux graisses disgracieuses. Pour savoir si ce procédé vous convient, découvrez de quoi s’agit-il et comment il se passe.

La liposuccion du ventre : pourquoi et pour qui ?

La liposuccion du ventre est un acte de chirurgie esthétique avec des risques opératoires minimes. Elle vise à extraire par aspiration les excès de cellules graisseuses localisées et non diffuses au niveau de l’épaisseur de la paroi abdominale. Parfois, on parle aussi de lipomérie.

C’est un procédé uniquement applicable que si le ventre ne présente aucun relâchement cutané. Il faut que la peau soit souple et rétractile. Le patient ne devrait y recourir que lorsque les régimes amincissants et le sport n’ont pas suffi à affiner la silhouette et à harmoniser la ceinture abdominale.

Cet acte chirurgical se combine bien avec une liposuccion des hanches ou des flancs (poignées d’amour) ou bien une liposuccion des cuisses et de la culotte de cheval.

Cette méthode chirurgicale est indiquée pour les hommes et les femmes de 18 ans révolus. Elle peut aussi convenir aux femmes ménopausées avec un ventre rond et une bonne qualité de peau. Il en est de même pour les femmes ayant accouché il y a plus de 9 mois ne présentant aucun relâchement de peau.

Les mineurs ne doivent pas faire l’objet de cette opération vu que leur corps est encore en pleine croissance. Une personne ne peut pas s’y soumettre dans les cas suivants :

  •   récente prise d’aspirine ou d’anti-inflammatoires (à moins de 10 jours) ;
  •   graisse intraabdominale ;
  •   grossesse ou allaitement :
  •   obésité morbide c’est-à-dire, lorsqu’on a un IMC supérieur à 40 ;
  •   risque thromboembolique élevé avec antécédents de phlébite ou d’embolie pulmonaire ;
  •   maladie chronique non stabilisée médicalement comme une hypertension artérielle ou un diabète.

Le déroulement de l’intervention et les suites opératoires

La lipoaspiration abdominale s’effectue de la même manière que n’importe quel autre type de liposuccion.

Cela renvoie, en amont, à un suivi préopératoire. Vous devez consulter un chirurgien esthétique et discuter avec lui de votre cas. Pour cela, vous aurez à réaliser un examen pour déterminer le pronostic de l’intervention : calcul de l’excédent graisseux intra-abdominal et de la paroi abdominale et analyse de la qualité peau. On vous communiquera les bénéfices et les risques de l’opération et vous disposerez d’un délai de réflexion de 15 jours entre la première consultation et le jour prévu pour l’intervention.

Le déroulé de l’opération

Pour ce qui est de l’acte chirurgical en lui-même, il s’effectue sous anesthésie générale. Éventuellement, on peut envisager une anesthésie locale ou sous neuroleptanalgésie.

L’intervention dure 45 minutes à 75 minutes suivant l’excès de bourrelets à extraire. Cette durée peut s’étendre à 1 h 30, voire à 2 h 30 si la liposuccion s’applique à d’autres zones à part le ventre (poignées d’amour ou culotte de cheval). Concrètement, le chirurgien esthétique permet d’aspirer les cellules graisseuses par le biais de très fines canules avec des bouts arrondis. Ces instruments passent à travers la peau via de discrètes et de très courtes incisions.

L’opération se fait habituellement en ambulatoire pour une sortie le jour même, sauf si elle est combinée avec d’autres actes de chirurgie esthétique.

Les suites opératoires

De retour chez lui, le patient doit prévoir des suites opératoires après une liposuccion de tablier abdominal en raison des situations suivantes :

  •   1 semaine de douleurs modérées en post opératoire immédiat de type courbature, crampes et douleurs de gonflements et d’ecchymoses (à soulager avec des antalgiques) ;
  •   une sensation de fatigue les jours d’après ;
  •   un œdème post opératoire nécessitant le port d’un vêtement de contention ou d’une bande compressive (gaine abdominale ou panty) durant 4 semaines à 6 semaines, jour et nuit, afin de favoriser la rétraction de la peau ;
  •   des injections d’anticoagulant pendant 7 jours afin de prévenir les risques de phlébites ;
  •   des ecchymoses localisées sur la zone opérée pour une durée de 10 à 20 jours.

Après l’opération, il est important de suivre une bonne hygiène de vie. Cela implique la pratique d’activités sportives 4 à 6 semaines après la liposuccion du ventre.

Les résultats attendus après une lipoaspiration du ventre

La perte de volume du ventre est immédiate après une lipoaspiration. Cependant, il faut un certain temps pour bénéficier d’un rendu esthétique satisfaisant. On obtient généralement 50 % des résultats d’une liposuccion du ventre 4 à 6 semaines après l’intervention. On passe à 75 % en 3 mois pour arriver à un résultat optimal et définitif après 6 mois. Il faudra toutefois compter 1 an pour guérir complètement des cicatrices d’une liposuccion du ventre.

Si jamais l’intervention a laissé quelques vagues de peaux distendues, cela se corrige facilement avec une abdominoplastie. Ce procédé permettra d’obtenir un ventre plat.

Les risques et complications liés à la liposuccion du ventre

De fréquence variable, les risques d’une liposuccion du ventre concernent :

  •   les accidents thromboemboliques (phlébite et embolie pulmonaire) découlant de l’anesthésie ;
  •   des ecchymoses systématiques qui disparaissent en quelques semaines ;
  •   une infection nécessitant un drainage chirurgical combiné à un traitement par antibiotique ;
  •   des perturbations métaboliques initiales ou une anémie dans le cas d’un important volume de graisses extraites ;
  •   des troubles de la sensibilité s’estompant au bout de quelques semaines ;
  •   un lymphocèle (poche de liquide lymphatique en arrière de la peau du bas ventre) retardé.

Il peut arriver que le résultat présente des aspérités ou une dissymétrie bien que cela soit rare. Ces anomalies surviennent généralement quand les canules utilisées n’ont pas été assez fines ou que la peau ait été peu élastique.

On ajoutera qu’une liposuccion du ventre ne permet pas de se défaire d’une surcharge pondérale. Ce n’est pas une méthode pour traiter une obésité ou pour perdre du poids.

 

[Sassy_Social_Share]
Articles Similaires
Les meilleures interventions médicales pour perdre du ventre en 2023
16 juillet 2021 - par Sophie

Avoir un corps harmonieux, une silhouette affinée est le rêve que caressent aussi bien les hommes que les femmes.

liposuccion-patiente
Qu’est-ce qu’une liposuccion ?
3 février 2023 - par Sophie

Dans l’univers de la chirurgie esthétique, la liposuccion représente la seconde intervention la plus pratiquée en France après l’augmentation mammaire. Cet acte chirurgical, aussi appelé lipoaspiration, suscite l’engouement d’un grand nombre de patients, hommes et femmes, car il leur permet de retrouver une silhouette harmonieuse. Ce résultat est obtenu après extraction des excès de graisse […]