Prendre un RDV
Accueil / Blog / Résultats d’un bypass 10 ans après
Résultats-d’un-bypass

Résultats d’un bypass 10 ans après

19 mai 2023 - par Sophie

Si vous êtes en surpoids ou êtes atteint d’obésité morbide, la vie peut parfois devenir difficile. Qu’il s’agisse de s’installer dans un siège d’avion ou simplement de monter les marches de votre maison, l’excès de poids affecte vraiment les activités quotidiennes. Le régime et l’exercice physique aident certaines personnes. Mais si vous les avez essayés sans succès, une chirurgie de perte de poids comme le bypass gastrique pourrait être la prochaine étape pour vous.

Comment fonctionne le bypass gastrique ?

Le bypass gastrique consiste à réduire la taille de l’estomac pour qu’il n’en reste plus qu’une petite poche gastrique. Cette dernière sera d’une capacité très réduite de 20 à 30 ml environ. Ensuite, nous relierons directement cette poche gastrique à l’intestin grêle, court-circuitant ainsi jusqu’à 70 cm de celui-ci.

Ainsi, cette technique de la chirurgie de l’obésité permet de restreindre la quantité d’aliments consommés par le patient. Mais aussi de réduire les aliments digérés et absorbés par son organisme. Le bypass gastrique fait donc partie des techniques chirurgicales restrictives. Mais aussi malabsorptives dans le but de traiter l’obésité des patients.

Les résultats du bypass sur le long terme

Le principal objectif du bypass gastrique est la perte de poids. Ce but peut être atteint quelques semaines seulement après l’intervention. En effet, le patient peut s’attendre à perdre près de 30 % de son excès de poids. Environ 6 mois après la chirurgie bariatrique, il perdra environ 50 % de son poids initial. Un an plus tard, on pourra constater une perte de plus de 70 % de son excès de poids. Mais quid des résultats sur le long terme ?

Sur le long terme, le résultat du bypass varie d’une personne à une autre. Toutefois, tant que le patient continue à bien suivre le régime postopératoire et à adopter les bonnes habitudes postopératoires, la perte de poids est durable. D’ailleurs, de récentes études ont montré que le maintien de la perte de poids engendré par le bypass gastrique est plus significatif que celui initié par une sleeve, sur le long terme. Plusieurs analyses montrent en effet que 10 ans plus tard, le poids moyen que les gens ont conservé est d’environ 55 % de l’excès de poids initial. Par exemple, si la personne est arrivée avec 100 kilos supplémentaires, elle aurait généralement perdu 70 kilos ou plus la première année. Et 10 ans plus tard, elle pèse toujours 55 kilos de moins qu’elle ne l’était au début. En d’autres termes, bien qu’une certaine reprise de poids puisse se constater dix ans plus tard, le résultat du bypass. Soit la perte du poids est maintenu sur le long terme.

Une grande amélioration des comorbidités et par conséquent une amélioration de la qualité de vie du patient sont également constatées. Notamment sur le long terme chez les patients ayant subi un bypass.

Bypass: les bonnes habitudes à adopter pour éviter la rechute

Il ne faut en aucun cas sous-estimer les risques de rechute au-delà 10 ans après le bypass gastrique. C’est la raison pour laquelle le patient doit s’habituer dès les premiers mois suivant l’opération aux différentes sortes de suivi médical. Afin de ne pas les rater les années suivantes. Par suivi médical, on parle également de suivi diététique et psychologique. Le suivi psychologique prend place dans le but d’éviter toute forme de dépendance ou de troubles dépressifs face à l’importante perte de poids.

Adopter de bonnes habitudes alimentaires va de soi après un bypass gastrique. Seulement, respecter ce régime n’implique pas seulement les mois après l’intervention. Mais cela vaut toute la vie afin de ne pas reprendre du poids et de nuire aux résultats du bypass. Ainsi, le patient devra s’interdire certains aliments comme le sucre rapide et en privilégier d’autres, dont les aliments protéinés. Après avoir perdu du poids, il est possible de reprendre une partie de la masse corporelle perdue. Pour éviter la rechute, le patient devra également manger à un rythme régulier de trois repas par jour en évitant tout grignotage. La consommation de tabac est fortement déconseillée.

Afin de pallier toute reprise de poids, réaliser une activité physique régulière est également conseillée. Par ailleurs, quelques années après l’intervention, le patient doit être conscient qu’une dilatation gastrique va se produire. Il commencera à vouloir manger plus au risque malheureusement de reprendre du poids. Un bon suivi diététique et nutritif sera ainsi obligatoire pour ne pas rechuter et pour mieux adopter ces nouvelles habitudes alimentaires.

Les risques de complication sur le long terme

Malgré que le taux de réintervention pour le bypass soit assez bas soit 2,5 % avec une mortalité de 0,1 % et que les résultats du bypass sont majoritairement satisfaisants, les risques de complications médicales, chirurgicales, physiques ou psychiatriques sur le long terme s’avèrent assez élevés. C’est notamment le cas lorsque le patient ne respecte pas le mode de vie qui s’en suit.

Ce sont les complications et les troubles au niveau digestif qui sont les plus fréquents sur le long terme. Notamment les vomissements, diarrhées abondantes ou constipations fréquentes, reflux gastro-œsophagien, etc. Les carences nutritionnelles peuvent également survenir à cause de la malabsorption engendrée par le court-circuit gastrique. De nombreux nutriments essentiels ne seront pas absorbés par l’organisme notamment le fer, les vitamines ou le calcium et le magnésium.
Certains patients peuvent en outre subir des troubles glycémiques, notamment de l’hypoglycémie ainsi que le syndrome de dumping. Le bypass oblige en effet à adopter une alimentation pauvre en sucre voire sans sucre.

Outre les risques de complications digestives, le bypass peut également entraîner des complications chirurgicales. Notamment de type hernie interne, fistule gastrique et ulcères sur le long terme. La transformation physique qui est la perte de poids intense, le mode de vie strict ou la pression sociétale sont également des facteurs de complications psychologiques chez certains patients même 10 ans après l’opération. Des cas de symptômes dépressifs intenses ainsi que d’autres troubles psychiques qui tendent vers le suicide ont en effet été recensés. D’où l’importance d’un bon suivi psychologique.

[Sassy_Social_Share]
Articles Similaires
perdre-du-poids-bypass
Perdre du poids avec un bypass
3 février 2023 - par Sophie

Le bypass fait partie des chirurgies de l’obésité. Ce procédé est le mieux connu, le plus ancien et le plus confortable pour le patient. Qu’en est-il exactement ? Qu’est-ce qu’un bypass gastrique ? Le bypass gastrique figure dans la liste des chirurgies bariatriques en vue de diminuer la quantité d’aliments ingérés et d’amoindrir leur assimilation par l’organisme. […]

chirurgie-bariatrique
Quelle chirurgie bariatrique choisir ?
22 février 2023 - par Sophie

L’alimentation trop riche et le manque d’activités physiques sont principalement les causes de l’obésité. Aujourd’hui, le surpoids touche 13 % de la population mondiale. Sans traitement adéquat, il peut entraîner des maladies cardiovasculaires, des cancers, une hypertension artérielle et le diabète. La chirurgie bariatrique constitue ainsi une option pour perdre du poids rapidement. Toutefois, il […]

prix-d'un-bypass
Combien coûte un bypass en 2023 ?
28 février 2023 - par Sophie

Le bypass gastrique est une chirurgie bariatrique ou chirurgie de l’obésité modifiant l’anatomie du système digestif. Elle se réserve aux personnes en surcharge pondérale pour qui les régimes alimentaires combinés au sport ne suffisent plus pour maigrir. C’est une intervention de plus en plus plébiscitée en France. Cependant, beaucoup en ignorent le principe et surtout, […]